Cimetière des innocents

de Philippe Crubézy - Mise en scène d'Emilie Baziadoly

     En 1766, pour des raisons de salubrité publique, le cimetière des Innocents du cœur de Paris a été transféré vers son faubourg. Sur quinze mois, on a déplacé 1 600 000 cadavres la nuit.
     Une carriole, des tombes, deux fossoyeurs, … Un cercueil renversé et nous voila plongé dans un univers parallèle où le passé et le présent se rejoignent. Sous le regard du public, les morts se réveillent pour faire revivre leur histoire à travers règlements de comptes, histoires d'amour, trahison et vengeance.
     Témoins de ce spectacle, Simon et Jean, les deux fossoyeurs, vont découvrir que le temps s'enroule autour d'eux et que si leur destinée les rattrape aujourd'hui, c'est qu'ils ne sont pas étrangers à cette discorde… « Il est l'heure où tout se brouille ; l'amour, la peur, le jour, la nuit. Il est l'heure où les fantômes dissipent les brumes et disent la vérité pour vous rendre amoureux...»

Mardi 13 mars, vendredi 16 mars (consulter les tarifs)